La droite ne sera plus muselée

Publié par
In this photo illustration, the Twitter account of US President Donald Trump is displayed on a mobile phone on August 10, 2020, in Arlington, Virginia. -. (Photo by Olivier DOULIERY / AFP)

 Par  Erez Tadmor  Publié le  12-01-2021 11:03 

Erez Tadmor est co-fondateur d’Im Tirtzu, une organisation non gouvernementale de droite.

La droite doit développer des plates-formes indépendantes plutôt que de se satisfaire de son statut de feuille de vigne dans les médias de gauche.

Les événements aux États-Unis, dans les jours qui ont suivi les émeutes du Capitole, se sont déroulés à un rythme vertigineux: Twitter a définitivement interdit le président américain Donald Trump ; Facebook a suspendu les comptes des leaders d’opinion conservateurs ; CNN a appelé les câblodistributeurs à retirer Fox News de leurs services, et Amazon, Google et Apple ont expulsé le service de microblogage Parler de leurs plates-formes.

Ce n’est qu’une liste partielle de la grande purge que les géants de la technologie de la Silicon Valley poursuivent contre le camp conservateur aux États-Unis.

Puisque la gauche israélienne n’est rien de plus qu’une extension de la gauche progressiste américaine, nous avons immédiatement vu des appels à museler certains acteurs de la droite sous prétexte qu’ils «incitent» et «diffusent de fausses nouvelles».

La bonne nouvelle est qu’apporte cette chasse aux sorcières McCarthyste est que, dorénavant, toutes les cartes sont enfin sur la table et même les gens de droite les plus naïfs devront comprendre quelque chose de très basique: la gauche israélienne veut museler complètement la droite, point final.

Cela est parfaitement clair partout où règne la gauche : dans le monde universitaire, dans le système judiciaire, dans l’establishment culturel et dans les médias.

Il était naïf de penser que la gauche laisserait les réseaux sociaux s’échapper de ses tentatives généralisées d’étouffement. La gauche expose maintenant sa nature brutale maccarthyiste, prouvant ainsi que son engagement envers les valeurs libérales est superficiel et creux.

La mauvaise nouvelle est que la droite entre dans la bataille pour la liberté d’expression sans les outils mentaux et physiques pour mener à bien la guerre, principalement parce que la culture politique de la droite est passive.

Nous sommes habitués à nous plaindre des «médias de gauche», mais continuons à les consommer comme des zombies même quand il y a des alternatives adéquates à droite. Le problème est encore plus grave en ce qui concerne la capacité de la gauche à provoquer la panique morale et la réaction instinctive de la droite à passer sur la défensive.

Trop de gens de droite dans les médias, les universités et la politique ont du mal à se débarrasser de l’habitude obscène de se justifier et de demander la légitimité à ceux qui veulent les faire taire.

La droite doit développer des plates-formes et des médias indépendants plutôt que de se satisfaire de son statut de feuille de vigne dans les médias de gauche.

Au lieu de chercher à «équilibrer» les mécanismes existants, la droite devrait supprimer les barrières et créer un véritable libre échange d’opinions. La Public Broadcasting Corporation, la radio militaire et le règlement étouffant sur les médias télévisés – tous vont à l’encontre de l’intérêt public et doivent être supprimés.

Compte tenu de l’attaque effrayante des maccarthystes aux États-Unis, qui est l’essence même du fantasme de la gauche israélienne, la droite doit se libérer de sa position défensive.

israelhayom.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s